Nous Rappeuses, le summer camp de Trempo !

Juin 7, 2022

Direction Nantes, pour découvrir avec Raphaèle Pilorge, responsable de l’action culturelle à Trempo, leur Summer camp, moment estival de sororité dans le hip-hop.

Trempo, née Trempolino il y a 22 ans dans l’agglomération nantaise, est un espace d’émergences musicales. Lieu éminemment ressources pour les musiciennes et les musiciens et les professionnel·le·s des musiques actuelles, cette association bien ancrée dans le paysage musical local, national et même européen, propose une large palette de projets aux musicien·ne·s qu’iels souhaitent jouer de la musique pour leur et notre plus grand plaisir ou en faire un chemin de vie professionnelle. En effet, vous pouvez répéter dans les studios équipés de Trempo, y enregistrer ou encore y venir en résidence ! Mais vous trouverez également à Trempo toute une palette de formations professionnelles, une variété de stages de pratiques musicales que vous ayez 6 mois ou 77 ans, différents moments de showcases, de conférences, de rencontres avec des groupes ou encore un éventail de projets d’actions culturelles.

© Photos Margaux Martin’s

À la croisée de ce bouillonnement de pratiques musicales, un projet a vu le jour durant l’été 2021 : le Summer Camp,  stage de création rap pour les femmes et les personnes issues des minorités de genre. Pendant 5 jours, en non-mixité, 12 rappeur·ses amateur·rices de la région des Pays de la Loire, accompagnées par des artistes confirmées de la scène rap et des professionnelles de la musique et sous la joyeuse direction artistique de Pumpkin ont laissé libre place à leur expression, leur créativité et leur sororité !

Mais loin d’un one shot, et parce que le chemin vers l’égalité ne se fera pas en un jour, une deuxième édition du Summer Camp aura lieu du 4 au 8 juillet 2022 toujours dans les studios de Trempo.

Entretien avec

Raphaèle Pilorge

Les ambitions du Summer Camp en 3 mots qui vous ressemblent ?

«  Légitimité » : parce que l’objectif principal du Summer Camp est bien d’agir sur le sentiment d’illégitimité, les mécanismes d’autocensure et la confiance en soi. Nous voulons que les stagiaires s’autorisent à postuler même si le programme du stage est ambitieux, qu’il·elles investissent physiquement tous les espaces de Trempo qui sont mis à leur disposition, qu’il·elles affirment leur statut de rappeur·se à part entière, qu’il·elles osent tout dans un environnement qu’on tente de rendre sécurisant.

« Communauté » : parce que la force du Summer Camp est de créer un réseau local d’artistes, d’intervenantes et d’organisatrices qui survit après le stage et qui nourrit nos pratiques artistiques et professionnelles quotidiennement. Le meilleur exemple est la création du collectif de rappeuses XXFly à l’issue de l’édition 2021. C’est en ce sens qu’on essaie de fédérer un réseau d’intervenantes et qu’on organise la rencontre entre les stagiaires des 2 promos sur le Summer Camp 2022

«  Temporalité » : parce qu’on a pris 2 années pour construire ce projet avec Pumpkin (rappeuse et coordinatrice artistique du stage) et des artistes émergent·e·s que nous avions préalablement repéré·e·s et qu’aujourd’hui, nous sommes très attentives au suivi des stagiaires. Il nous importe de continuer à les accompagner au-delà du stage et d’observer les effets à long terme de l’expérience du Summer Camp avec l’aide d’une sociologue. Car le but c’est aussi de conforter des pratiques artistiques trop souvent découragées et de les pérenniser, qu’elles relèvent du loisir ou du projet professionnel.

 

Qu’est-ce que vous retenez du Summer Camp #1 ? Des évolutions pour le Summer Camp #2 ?

Je retiens que la non-mixité offre un cadre unique et ultra privilégié pour créer, pratiquer, oser, se tromper, continuer, etc. C’est un espace de liberté qui existe de fait pour les hommes et qu’il faut inventer pour les personnes minoritaires dans ce milieu. Mais il faut savoir que la non-mixité a des effets qui vont bien au-delà de la pratique artistique. L’expérience du Summer Camp 2021 a été bouleversante pour beaucoup d’entre nous. Elle a suscité de fortes émotions durant la semaine et des questionnements plus larges sur nos trajectoires de vie professionnelle et personnelle. Cette année, nous avons donc fait le choix de nous entourer d’une psychologue sociale qui va nous accompagner sur les 5 cinq jours du stage.

Elle animera des temps de parole en groupe lors des veillées qui clôturent chaque journée et recevra les participant·e·s volontaires sous forme de rendez-vous individuels. Cette démarche est inédite pour nous et j’ai hâte de voir ce qu’elle va produire.

 

Un coup de cœur sur les questions d’égalité qui vous inspirent en ce moment ?

Je dirais La.Club parce que je suis chauvine! Il s’agit d’un club de rap nantais 100% féminin qu’on accueille souvent à Trempo. C’est une initiative simple mais ultra porteuse selon moi. 15 filles se réunissent tous les mois en studio, dans des appart’ ou en plein air pour causer, rapper et… se donner de la force. Il y a des talents incroyables dans ce crew et une énergie folle !

D’autres articles

actualités
Majeur·e·s : rejoignez la communauté !

Majeur·e·s : rejoignez la communauté !

On l’attendait, Shesaid.so France l'a créée ! Et oui, outre la douceur et les premières terrasses ensoleillées, ce printemps 2022 devrait nous offrir la plateforme que les musiques espéraient, celle qui permettra de mieux identifier, référencer, valoriser les...

lire plus
What About Her ? – Apolline Jousseaume

What About Her ? – Apolline Jousseaume

Nous sommes allées à la rencontre d’Apolline Jousseaume. Âgée de 25 ans, elle est chargée depuis plus de 5 ans de l’accompagnement et des studios de répétition au Novomax à Quimper. Le Novomax est géré par l’association Les Polarité[s] fondée en 2003 par la Maison...

lire plus
Des news

Recevoir notre newsletter

Retrouvez ces informations dans notre newsletter trimestrielle en vous abonnant ci-dessous !